Mot du directeur, Monsieur le Professeur Jeremy Heymann :

Fruit d’une longue évolution, le Master Droit Privé International et Comparé (ou “DPIC”) que propose la Faculté de Droit de l’Université Jean Moulin Lyon 3 a désormais plus de quinze années d’existence, et s’est inscrit durablement dans le paysage universitaire français comme l’une des formations les plus solides en la matière.
Forte d’une équipe constituée d’enseignants-chercheurs et de praticiens spécialisés et reconnus dans leur(s) domaine(s) d’expertise, cette formation propose à une vingtaine d’étudiant(e)s sélectionné(e)s sur dossier d’acquérir des compétences approfondies en Droit des affaires à dimension européenne et internationale.
La première année du Master a ainsi pour but de fournir aux étudiant(e)s un socle de connaissances fondamentales dans différentes matières relevant du Droit des affaires, telles que le droit de la concurrence, la fiscalité d’entreprise, le droit des entreprises en difficulté ou encore le droit patrimonial de l’entrepreneur et le financement des entreprises. La dimension européenne et/ou internationale du Droit des affaires est quant à elle plus spécifiquement abordée à l’occasion des cours de droit international privé, de droit du commerce international ou de droit de l’arbitrage, lesquels intègrent d’ailleurs tous une dimension comparative, que l’on retrouve également dans le cours dédié à l’étude du Common Law of Contracts.
La seconde année du Master est dédiée à la consolidation et à l’approfondissement des connaissances acquises au cours de la première année de formation. Est ainsi proposée, dans le cadre de cours fondamentaux, l’étude approfondie du droit des conflits de lois et du « droit des conflits de juridictions”, à laquelle s’adjoint celle des sources du commerce international. Plusieurs enseignements obligatoires sont également proposés, ayant pour thème le droit des contrats internationaux, le droit international et européen des sociétés et des faillites, et le droit de l’arbitrage international (Semestre impair), ainsi que le droit international des investissements et European and Comparative Private International Law (Semestre pair). Aux fins d’enrichir et de renforcer la formation, des enseignements optionnels sont également accessibles, au choix des étudiants, dans différentes matières (procédure internationale et comparée, droit fiscal international, droit international de la propriété intellectuelle, droit bancaire international, droit douanier, droit des transports internationaux, droit international privé des personnes et de la famille ou encore Comparative Law Methods).
Un enseignement d’anglais juridique du commerce international vient encore offrir un complément tout à la fois nécessaire et indispensable à la formation des étudiant(e)s.
Une phase de professionnalisation a enfin vocation à clore cette formation de Master, en proposant, au choix des étudiants, d’effectuer un stage (parcours professionnel) ou de rédiger un mémoire de recherche (parcours recherche).
À côté de cette phase de formation, la direction du Master Droit privé international et comparé soutient également, avec l’appui de l’équipe pédagogique, les initiatives des étudiant(e)s dans le but de participer à des concours internationaux de plaidoirie (dans le domaine du droit international privé et/ou de l’arbitrage international).
Cette présentation du Master DPIC ne serait pas complète sans la mention du rôle important que joue l’Association Droit Privé International (ADPI) dans le rayonnement de cette formation. Cette association organise en effet depuis plusieurs années différentes manifestations, dont une journée de rencontres entre étudiants (niveau M2) et professionnels intervenant à l’international, de même qu’un colloque proposant des Regards sur le Droit privé international et comparé. Ce colloque a pour objet la présentation de leurs travaux par les étudiant(e)s ayant choisi de suivre le parcours recherche en 2e année de Master, et il participe pleinement de l’activité scientifique de l’Équipe de Droit International, Européen et Comparé (EDIEC – EA 41 85), dont le dynamisme n’est plus à démontrer.
Si vous êtes intéressé(e) par cette formation de Master, n’hésitez donc pas à postuler !
Prof. Dr. Jeremy Heymann
Directeur du Master Droit privé international et comparé
Agrégé des Facultés de Droit
Professeur à l’Université Jean Moulin Lyon 3